02 35 96 36 90

galerie.duchamp@yvetot.fr

5-9 Rue Percée, 
76190, Yvetot

Entrée libre

Mercredi - Dimanche

14:00 - 18:00

 

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Newsletter

Galerie Duchamp © 2018, Tous droits réservés.

ORDRE DE DISPERSION

Karim Ghelloussi, label hypothèse, Lapin-Canard

Exposition du 17 janvier au 1er mars 2020

Créé en 2007, le label hypothèse est un groupe à géométrie variable qui cherche à « substituer au commissaire l’ensemble des personnes qui œuvrent pour produire l’exposition : artistes, commissaires, critiques, régisseurs, assistants d’artistes, de galeries, etc. En d’autres termes de renouer avec la notion un peu éteinte de coopérative ». Le groupe est à l’initiative de « EX-PDF : exposer les écritures exposées » : 41 posters d’artistes (60 x 80 cm ou 80 x 60 cm, tirés à 15 exemplaires en noir et blanc) réunis dans un porte-document accompagné d’un protocole. (...)

Lapin-Canard est Lily Matras, curatrice et performeuse, avec Mathieu Clainchard, et Nicolas Milhé, artistes, installé.e.s respectivement à Berlin, Paris et Bordeaux. Lapin-Canard est une fête – ou plutôt des fêtes, homériques, organisées pour chaque sortie de nouveaux posters. Car Lapin-Canard est aussi un éditeur ou plutôt un « fabricateur » de posters d’artistes. Mathieu Clainchard, Lily Matras et Nicolas Milhé invitent des artistes, sont invité.e.s par des lieux, font inviter de nouveaux.elles artistes et arrivent aujourd’hui à une collection de 150 multiples d’une qualité d’impression exceptionnelle (jet d’encre pigmentaire) qui composent un ensemble tout à fait déconcentré (...)

Les Passagers du silence (Karim Ghelloussi, 2011-2014) seront les premiers regardeurs de cette exposition aux murs : ensemble de 15 personnages grandeur nature, ils sont à la fois plusieurs et un – l’artiste lui-même, modèle moulé à la bande plâtrée de toutes les figures adultes qui composent l’installation. Dressées (en mouvement) ou posées (assises), les empreintes de son corps à lui ressemblent à d’autres corps, anonymes, que notre regard a l’impression d’avoir déjà croisé : familiers et lointains, comme ce mortier, matériau de construction très ordinaire, dont la texture liquide figée efface ici les traits (dé-figurés, au sens propre : privés d’identité), épaissit les gestes, fabrique des plis de matière et superpose la trace du geste de l’auteur à la mémoire du modèle empreinté.

Karim Ghelloussi

Sans titre (Passagers du silence), 2011-2014